www.camping-car94info.net

Camping-car94info,conseils,documentations et informations

Ces camping-cars qui gâchent la vue

 

GIVET (08). Depuis quelques semaines, des camping-cars investissement le square Albert-1er le week-end. Ce qui fait hurler certains riverains qui se plaignent d’avoir une vue sur les engins.

2111524521_B972669692Z.1_20140510174758_000_GEC2DSVSP.2-0.jpg

 

C’est un problème qui revient chaque année en même temps que les beaux jours. Surtout lorsque le soleil s’invite à l’occasion des ponts de mai, ce qui est donc nettement moins flagrant pour celui-ci. Les camping-cars investissent les rues de la cité de Méhul. Ses bords de Meuse, surtout, où ils élisent domicile de quelques heures à plusieurs jours. En particulier à hauteur du square Albert-1er, situé sur le quai des Héros-de-la-Résistance, où ils peuvent avaler leur café le matin avec une jolie vue sur le fort Charlemont.

Sauf que cette vue-là en impose une autre aux riverains. Celle d’une dizaine de camping-cars blancs ou gris qui s’étalent les uns le long des autres sur la rive. Et les fait réagir, parfois violemment. Sur les réseaux sociaux et sur le forum du site internet de la ville de Givet, aussi, où les réactions fusent entre les pro et les anti. «  C’est signe que notre ville et jolie et agréable à contempler  », relativise Sylvie tandis que Thierry s’étonne de voir une douzaine de camping-cars prendre place au-delà du panneau d’interdiction, juste devant le monument. «  Je n’ai bien sûr rien contre le tourisme mais ne peut-on rien faire ?  »

Un « portrait faussé »

Le tourisme, c’est justement là le cœur du problème. Parce que si une poignée de Givetois estiment qu’à part «  une baguette par jour, le commence n’y gagne pas grand-chose et la ville non plus  », le maire Claude Wallendorff est plus réservé. «  Les camping-caristes dépensent de l’argent, on le sait. En général, ils vont dans les commerces. » Alors leur interdire l’accès et les forcer à rejoindre le caravaning, bien plus isolé du centre-ville, c’est risquer de les voir quitter Givet et pousser jusqu’aux communes voisines. «  D’un autre côté, l’opinion des riverains est importante, note le maire. C’est eux qui paient des impôts, ce ne sont pas les touristes. »

Jessica, elle, est déçue de l’attitude des Givetois. La Belge qui compte une vingtaine d’années de camping-car derrière elle et qui vadrouille régulièrement dans la cité de Méhul ne comprend pas le «  portrait complètement faussé  » dressé par une poignée d’habitants. «  Les motorhomes sont très respectueux des lieux qu’ils occupent et de la nature…  », estime-t-elle avant d’assurer : «  Dans le sud beaucoup regrettent les nouvelles réglementations qui visent à les interdire et regrettent le manque à gagner.  »

«  Jusqu’à présent, on a laissé cette pratique se faire, c’est vrai que l’endroit est joli, admet Claude Wallendorff. Mais on est arrivé à un stade où, compte tenu des débats que cela suscite, il va falloir que la municipalité prenne une décision et le dise clairement. » «  Il y a trop de touristes à Givet et les affaires roulent tellement bien, ironise un habitant. Laissons-les s’installer de l’autre côté de la frontière, là où on les attend à bras ouverts. »



19/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres