www.camping-car94info.net

Camping-car94info,conseils,documentations et informations

L'exercice physique, un remède aux pertes de mémoire

 

 

 

 

(Québec) Le manque d'exercice a un effet direct sur la perte de mémoire des personnes en santé, selon une étude de chercheurs de l'Université de Montréal et de l'Institut universitaire de gériatrie de la métropole.

«Nous avons constaté que les adultes âgés qui ont une meilleure condition physique et une capacité aérobique obtiennent aussi un meilleur score dans un test cognitif», a commenté, lundi, la chercheuse Claudine Gauthier.

L'étude fait un lien entre le durcissement des artères avec l'âge et le cerveau. On pense que l'exercice physique permettrait de préserver l'élasticité des artères et de ralentir le vieillissement cognitif et les pertes de mémoire. De plus, la pratique d'activités physiques permettrait de prévenir les dommages cérébrovasculaires.

«Ce qu'on a démontré, c'est qu'à l'intérieur d'une population considérée normale, les gens qui font de l'exercice depuis longtemps, qui ont donc une capacité respiratoire augmentée, ont des meilleures performances cognitives», a indiqué Mme Gauthier, qui termine des études postdoctorales en Allemagne.

 

Diminution des risques de démence

Peut-on conclure aussi que l'exercice réduit les risques de démence ou de développer la maladie d'Alzheimer? «Oui, bien sûr. D'autres études l'ont déjà démontré mais c'est un sujet un peu controversé. Il y a des études qui montrent que cela a un effet protecteur et d'autres moins. Mais de façon générale, les résultats dans la littérature scientifique tendent à montrer que les gens qui font de l'exercice pendant leur vie - ce n'est pas nécessairement une intervention à court terme - ont tendance à développer des démences à un rythme moindre que la population plus sédentaire», a-t-elle expliqué.

L'étude des chercheurs de l'Université de Montréal a comparé un groupe de 31 jeunes de 18 à 30 ans avec un autre de 54 personnes âgées de 55 et 75 ans. Tous les participants étaient en bonne santé physique et n'avaient pas de problèmes cognitifs. Les personnes qui prenaient des médicaments pour la haute pression ou pour un taux de cholestérol élevé ont été exclues de l'étude afin de ne pas fausser les résultats.

En plus de mesurer leur consommation d'oxygène sur 30 secondes après un effort intense, les chercheurs ont fait passer trois tests d'imagerie par résonance magnétique (IRM) aux participants pour évaluer la circulation sanguine dans le cerveau. C'est la première fois que des tests d'IRM sont utilisés dans une telle recherche.

Aux fins de l'étude, faire de l'exercice ne signifiait pas un entraînement soutenu, intense. «On n'a pas des mesures très exactes de ce que les gens faisaient mais la plupart devait faire soit entre pas grand-

chose, juste marcher un peu peut-être, sinon un exercice modéré, quelques fois par semaine. Personne ne faisait de l'exercice de façon super intense», a précisé Mme Gauthier.

«La recommandation surtout chez les personnes un peu plus âgées est de faire trois, quatre fois par semaine, une heure d'exercices modérément intense, soit une bonne marche en étant un peu essoufflé», a-t-elle ajouté.

 

Fichier copier sur

 

  //www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/sante/201408/25/01-4794504-lexercice-physique-un-remede-aux-pertes-de-memoire.php



26/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres